CO para los Term ES

Aquí tienes el documento. Deja tu síntesis en comentarios. El título : Familia sin techo como consecuencia de la crisis.

Anuncios
Esta entrada fue publicada en Secuencia 4 Del mito a la realidad o de la realidad al mito, Term y etiquetada , , , . Guarda el enlace permanente.

5 respuestas a CO para los Term ES

  1. Anónimo dijo:

    Pauline

    Ce document est un reportage sur les familles espagnoles vivant difficilement à cause de la crise.
    Une femme, la reporter nous présente le cas de la famille Jimanes, ensemble le couple à eu 4 enfants. Expulsés de leur maison car ils n’avaient plus assez d’argent pour payer le loyer.
    En premier temps, probablement la mère nous présente leur ancienne maison située à la campagne. Ensuite c’est le père, Johakim, étant mécanicien, qui prend la parole, il raconte que les deux petites filles ont honte de la situation. En contre partie l’ainée , celle de 17 ans se rend compte de la situation, elle est consciente que sa famille est dans une situation difficile, même s’il regrette tous leur ancienne maison. Elle fait visiter l’ancienne maison, en montrant les chambres, la cuisine, là ou elle rangeait ses vêtements.
    Cette famille vie maintenant dans un appartement à Madrid. Ils vivent avec 540 € par mois, plus leurs aides, mais cela est très difficile comme situation. Aujourd’hui c’est le cas de 30 500 personnes. et beaucoup de familles vivent difficilement , en effet avec 24 % de personnes actives aux chômages en Espagne.
    La présentatrice explique que c’est un cercle vissieux où beaucoup de personnes ont du mal à s’en sortir.

    Niveau B1- Tu dois travailler la cohérence de l’ensemble (les ‘couacs’ apparaissent en italique)

  2. Adèle GROLLEAU dijo:

    Ce document est probablement extrait d’un journal télévisé espagnol et qui parle de la situation économique des espagnols pendant la crise. On peut d’abord entendre une journaliste qui explique que la crise a entraîné de nombreuses familles dans un cercle économique vicieux dont il est difficile de sortir. Elle explique ensuite que 24% de la population active rencontre des difficultés pour payer leur loyer et que, selon une organisation caritative, ce sont 30 000 personnes sont aujourd’hui en difficultés économiques. C’est le cas de la famille Jimenez, qui vit dans la banlieue de Madrid, en face de leur ancienne maison. On entend la mère de famille montrer son ancienne maison à la caméra. La journaliste mentionne le père de famille, Joachim, réparateur de voitures, et annonce qu’il est conscient des difficultés de sa famille. On l’entend ensuite dire qu’il a des difficultés pour payer son loyer, même s’il habite désormais dans une maison plus petite. La mère montre ensuite leur maison précédente, et elle nous fait visiter son nouvel intérieur, qui paraît petit. La journaliste termine en mentionnant que l’expulsion les menace et qu’ils vivent aussi avec les 540€ que leur donne la municipalité.

    Niveau B1 + Quel dommage … il faut travailler la cohérence. (Les cs en italique)

  3. Anónimo dijo:

    Le document est probablement un reportage télévisé. On peut le déduire car une femme interrogée par la journaliste revient dans son ancien appartement et présente les lieux. En effet, une journaliste évoque la situation des familles se retrouvant sans toit suite à la crise en Espagne. C’est un cercle vicieux duquel il est difficile de sortir. Pour 24% de la population active au chômage payer la location de l’appartement devient de plus en plus compliqué. Selon l’organisation “uncaritas” 30000 personnes vivent sans toit en Espagne.
    La famille Jimenez, qui est dans ce cas là est interviewée. La journaliste nous apprend qu’il y a un mois ils vivaient dans un appartement à Madrid, mais qu’aujourd’hui ils vivent à la campagne car ils ont été expulsé. La mère de famille présente le lieu et dit qu’avant elle vivait ici et qu’ils ont du se détacher de cet endroit.
    La journaliste introduit ensuite le père de famille, Joachim Jimenez. C’était un mécanicien de voiture. Avec sa femme, ils ont quatre filles : la plus âgée, de 17 ans, est consciente de la situation. Joachim nous apprend que les trois dernières posent des questions.
    La femme de Joachim, présente les lieux de son ancien appartement : ses vêtements, ses couvertures, la cuisine, une chambre et le salon.
    Enfin, la journaliste conclut en nous apprenant que l’appartement est condamné et que la famille vit avec 540 euros par mois donnés par la mairie.

    Yona

    Niveau B2- car gros contre sens (figure en italique)

  4. Anónimo dijo:

    Ce document est un reportage sur la population espagnole victime de la crise économique. Une femme dit que de nombreuses familles se retrouvent bloquées dans ce cercle vicieux et connaissent des difficultés à en sortir. Elle ajoute que 24% de la population active connait également des difficultés concernant leur lieu de vie. En Espagne, environ 30 000 personnes sont sans toit, sans domicile fixe. La femme énonce le cas de la famille Jimenez qui vivait dans un appartement à Madrid, et qui maintenant vit dans une maison latine en campagne. Elle donne la parole à la famille qui parle de son ancienne maison, son ancien “chez-soi”. La mère de famille, sans doute, dit qu’elle vivait ici et que tout ce qui lui appartient y est encore. La présentatrice du document reprend la parole et cite quleques éléments concernant les membres de la famille. Le père réparait des voitures à l’époque où ils vivaient dans leur maison à Madrid. La présentatrice dit ensuite que le fils ainé, de 17 ans, est bien conscient de la situation et lui donne la parole. Le garçon parle des petits et des autres qui ne comprennent pas la situation. La mère de famille reprend la parole concernant sa cuisine, sa maison, son ancienne habitation qui est tout ce qui lui appartenait. Enfin, La présentatrice finit sur l’expulsion qu’a subit cette famille, et qui reçoit à présent 41 euros par mois.

    Candice
    Niveau B1 – Des mélanges de voix et un gros contre sens. (figure en italique)

  5. Anónimo dijo:

    Ce document audio nous ait présenté par une femme qui nous explique que la crise en Espagne touche beaucoup de monde. Ainsi. beaucoup de familles vivent difficilement à cause de la crise, ils sont entré dans un cercle vicieux, duquel ils ne peuvent plus sortirent.
    C’est le cas de la famille Gimenez qui est interviewé, cette famille vit à Madrid. Le père et la mère sont tout deux interrogé. Le père est mécanicien et il est parfaitement conscient de la situation dans laquelle se trouve sa famille. De plus. lors de cette interview, la mère ajoute qu’ils ont été obligé de vendre leur ancienne maison dans laquelle ils vivaient. Ils furent obligé de se loger dans un appartement, mais ils sont une fois encore à la limite de l’expulsion.
    Ainsi pour faire face à la crise que subissent les familles Espagnole, les actions caritatives semblent être la seule solution pour elles.

    Romain
    Niveau A2 De nombreux aspects manquent. Figurent en italique les faux sens ou contre sens.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s